Bonjour,
« Tu t’inquiètes pour Axel? » me demande Mumiah
Oui un peu, ça doit être difficile pour lui de s’acclimater non seulement aux méthodes de travail mais au langage. Je pensais que le fait qu’il ait fait deux ans d’études ici lui faciliterait un peu la vie mais en fait non, pas sur tout en tout
« Et son travail tarde à lui trouver une mission »
Oui il y a aussi beaucoup de ça comme facteur d’inquiétude, il va avoir une mission c’est certain
« Surtout après tu aies appelé des serviteurs pour faciliter le chemin »
Euh…au départ je faisais juste une demande pour lui et ils se sont présentés, ils m’ont une proposition et j’ai accepté.
Je leur ai promis deux choses je ne parlerai que d’une, je vais écrire trois articles pour la période de la Toussaint spécifiques aux trois principaux jours
« Et en échange tu as eu ce tu souhaites »
J’attends de voir lol mais c’est vrai qu’après le passage des serviteurs j’étais un peu plus rassurée. Ils m’ont donné leurs noms mais j’ai oublié, génial.
« Ce n’est pas si grave, ceux là vont toujours par deux, ils ne seront pas loin tant que ce qui doit être fait n’est pas fait autant de leur côté que du tiens »
ça veut dire qu’ils vont attendre aussi pour la deuxième chose à faire ? ça peut être long hein, dans ce cas je pense que je vais m’en acquitter au plus tôt
« Fais comme il te conviendra de toutes les manières c’est à ta portée. mais tu sais petite fille c’est son chemin et tu es entrain de mettre ton grain de sel »
Il faut bien donner du goût à tout ça…
« Il devra apprendre quoique tu fasses et plus tu retardes l’échéance plus ça peut être compliqué. Je comprends que tu t’inquiète surtout qu’il a tout laissé pour venir, mais il y a une chose qu’il doit régler.
Tu as fait ton chemin seule, tu as connu des moments vraiment difficiles, tu n’avais pas ta famille près de toi, tu ne travaillais pas cet emploi étudiant que tu avais ne te permettais pas de payer le loyer.
Il ne te restait que trois mois pour trouver un travail et tu n’as rien lâcher, tu t’es accrochée jusqu’au bout et tu n’as pas cédé à la pression.
Il doit apprendre à gérer les choses sans se mettre en état de stress, tu y es arrivé sans personne autour de toi je parle de ta famille, tu as accepté les mains tendues.
Lui il peut compter sur toi alors laisse le faire cette partie là aussi »
Je vois bien qu’il s’accroche aussi et qu’il ne veut rien laisser, j’ai juste peur qu’il regrette
« Non il ne regrette pas, c’est un challenge, il peut y arriver mais la deuxième chose qu’il aura à faire c’est prendre les devants face à une personne exécrable. Tu as bien entendu ce qu’il t’a dit au sujet de cette directrice qui lui a passé son entretien »
Oui j’ai eu une impression de déjà vu, on dirait qu’il se retrouvera dans un même environnement que celui qu’il a laissé
« Tant que les leçons ne sont pas apprises et que des actions franches ne sont pas menées, il aura toujours ce genre de personnes comme supérieurs. n’aies pas de peine pour lui, c’est l’occasion pour lui de faire le nécessaire »
Il y a une chose que je ne comprends pas très bien, comment peut-on être sûre d’en avoir fini avec certaine chose?
Je prends son cas de figure, dans son précédent emploi son supérieur hiérarchique appartenait une loge et tous ses chefs au dessus était dans la même.
Ils l’ont approché mais lui il a refusé de devenir disciple de ce cercle et les ennuis ont commencé, autant dans son quotidien au travail que dans l’invisible.
Au travail, ses compétences n’étaient pas contestées et malgré les coups il a su tirer son épingle du jeu
Maintenant il a passé cet entretien avec cette femme qui me donnait l’impression de vivre un remake, et tout porte à croire qu’il va avoir cette mission et de ce fait se retrouver encore dans le même environnement que celui qu’il a laissé. Cette femme n’est peut être pas dans une loge, je n’en sais rien et ça ne m’intéresse pas pour le moment, mais elle semble dégager quelque chose de sombre, j’ai vu ce qu’elle a suscité chez Axel.
« Comment s’est-il senti? « 
Il m’a dit qu’il croit qu’il n’aura finalement que ce genre de supérieurs
Et c’est là que je m’interroge, est-ce qu’il n y a pas un moyen pour sortir de ce cercle?
« Tu as deux façons d’agir quand tu sens que tu es dans un cercle vicieux, soit tu le brises et affronte les choses, soit tu trouves le moyen de rester à la périphérie parce que si tu te retrouves au milieu du cercle tu en ressortiras difficilement.
Ce n’est pas à toi de décider de la manière avec laquelle il va faire les choses »
Je comprends, merci Mumiah.
Belle journée
 
 

3 Commentaires

  1. alexandre

    25 octobre 2018 à 15 h 37 min

    Bonjour Liliane,
    Ton article m interpelle. Mon père a fait partie d une loge franc maçonne et l a quitte il y a un moment. L enseignement qui y est donne est exigeant et parfois sombre. Le fait que ton ami axel soit confronte a ce genre de personnes n est pas anodin. Peut être a t il ressenti l appel de l ombre ou va t il le ressentir? L ombre est source de sagesse aussi après tout …bises

    Répondre

    • jaoni

      26 octobre 2018 à 20 h 58 min

      Coucou,
      L’écouter c’est sûr je l’écoute, j’espère que les vont se goupiller comme il faut pour lui.
      L’ombre comme la lumière ou le milieu sont des sources de sagesse mais il y’a souvent beaucoup de déviances en chemin
      Belle soirée

  2. crystallia

    25 octobre 2018 à 13 h 00 min

    Coucou Liliane,

    L’essentiel c’est qu’il sente que tu le soutiens, que tu l’accompagnes.

    C’est déjà beaucoup que tu l’écoutes.

    Bise ;)

    Dernière publication sur ni Ombre ni Lumière : Quelques jours de repos

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

S’intéresser à l’hypnothérapie

Bonjour,  « Tu veux qu’on parle un peu jeune fille ? » me dema…