Bonjour,
Depuis quelques temps maintenant je traverse une drôle d’expérience. Je vous ai dit que je vais faire un voyage en Thaïlande , eh bien c’est très bientôt et j’ai hâte.
J’ai déjà réservé mes hôtels et pris quelques renseignements auprès des amis qui y sont déjà allé et peu importe le contexte du voyage, ils ont eu la même conclusion: c’est magnifique, tu vas voir tu vas adorer, alors je suis plutôt confiante
Plus les jours passent et plus je me dis que j’ai bien fait de suivre ce conseil et cette confirmation. Mais de toutes ces personnes qui sont là à m’encourager à dire leur surprise de m’entendre aller seule, il en est une qui ne se réjouit pas du tout: mon homme.
Alors je vous explique. Je me suis mariée il y’ a maintenant 4 ans, je le connais depuis douze ans nous avons fait nos années licence ensemble, assis sur les mêmes bancs. Tout ça ressemblait à des amours de lycée sauf que nous étions au supérieur, tout le temps ensemble, moi jalouse comme pas possible et lui ultra possessif quand un garçon s’approchait et bien sûr j’aimais ça.
Je vais vous épargner le chapitre sur les suspicions d’infidélité et celles qui étaient avérées, ce n’est pas un procès.
« Pourquoi tu en parles alors?  » me demande Elédahiel
Bah tiens je me disais que j’allais finalement l’écrire seule mon article, je plante le décor
« non tu oriente les avis « 
ce n’était pas mon intention
« est ce que tu vas aussi parler de tes infidélités? »
pourquoi tu me dis ça ?
« si tu veux parler en toute franchise et surtout présenter les choses d’un point de vue élevé tu dois donner toutes les informations, est ce que tu cherches à avoir un avis favorable à ta cause en parlant de ça? »
« … »
je comprends ce que tu veux me dire et je reconnais que ce n’était pas le but de cet article
« bien alors quel est-il? »
je voulais donner une brève idée de ma situation actuelle
« est-ce que tu es triste? »
encore un peu
« Pourquoi? « 
Parce que je ne sais pas comment tout ça va se terminer je me dis que peut être je n’ai pas pensé à toutes les éventualités
« termine ton histoire, je reste près pour que ce qui doit être écrit le soit, rappelle toi que maintenant que tu tiens un blog, il faut de la matière à ce que tu exprimes, sers toi de belles énergies pour que les messages que tu reçois à travers tes expériences tu puisses les transmettre dans ce que tu écris. Tu n’écris pas tout, il y’a ce qui reste privé, c’est un partage, une belle invitation au partage que tu inities, ce n’est pas un monologue, tu comprends? »
Oui merci, je comprend, je continue alors mon histoire
hochement de tête
Donc les infidélités…il y en a eu des deux côtés mais nous sommes restés ensemble. Après la licence, il est venu continuer ses études en France moi je suis venue un an plus tard dans la même école, normal. A la fin de ses études il a décidé de rentrer au pays et moi j’avais encore un an à faire sauf que lorsque j’ai fini les choses se sont passées différemment, je suis restée parce que je voulais me faire mon expérience professionnelle et aussi parce que, disons le franchement, je ne voulais pas donner l’impression à mes parents d’avoir investis autant dans le vide.
Ce n’était pas rose tout le temps avant que ma situation se stabilise. Si avant j’avais mes études et mon stage de fin d’études pour me retenir à quelque chose, par la suite c’était une destruction intérieure que je vivais, j’avais l’impression de plonger dans un trou sans fond, je n’avais plus de repères mais extérieurement j’affichais des sourires. Il y a une personne qui a vu que je n’allais pas bien.
A cette époque, je ne connaissais et n’admettais que Dieu, Papa, même si je savais qu’il y avait autre chose, même si je sentais des vérités qui me dépassaient, j’avais aussi une seule conviction: cette fois c’est certain je ne vais pas pouvoir m’en échapper. Aujourd’hui je sais que je résistais à l’appel de mon Âme en ce moment là
Cette personne qui avait vu que ça n’allait pas trouvait que mon corps ne reflétait pas ce que je disais. Elle me parlait du peuple des étoiles et moi je lui répondais que je sais qu’ils existent, elle a pris mon taux vibratoire et c’était catastrophique, c’est mon Âme ainsi qu’une force que je ne connaissais pas qui me tenaient debout.
Petit à petit, en échangeant avec cette amie, mon corps retrouvait ses forces et une physionomie « normale », je reprenais vie. Mon homme à ce moment là ? Eh bien j’ai toujours pris de ses nouvelles, tout fait pour garder le contact, j’ai testé toutes les applications téléphoniques pour payer le moins chère possible les communications.
« C’était une époque particulière pour toi mais nous étions là nous te soutenions, et nous voyions tous les jours les efforts que tu mettais pour te sentir mieux. Tu as cheminé ainsi seule comme tu pensais mais tu sais aujourd’hui que dans tes rêves nous étions là pour t’encourager et c’est ce qui t’a poussé à essayer de les comprendre. »
Oui c’est vrai, je me souviens aussi de cet Être qui était venu me voir un soir où je m’étais endormie en pleurant, je l’ai surpris au moment où il s’évaporait dans une lumière étoilée violette, j’ai su que c’était Merlin, la magie m’appelait déjà.
Le temps a passé et au fil des rencontres, d’événements heureux et moins heureux, j’ai appris à suivre mon cœur, et mes intuitions, mon canal médiumnique s’est davantage ouvert et ma situation évoluait et tout juste quand je sortais de cette première phase, je me suis donc mariée. L’idée derrière ça était que je rentre au pays le retrouver, je n’avais jamais eu le courage de dire le fond de ma pensée.
J’ai compté sur des circonstances diverses pour que le retour ne se fasse pas mais il y a un an, lorsque j’ai clairement vu mon chemin de vie basculer c’était lors de mon passage de prestataire à salarié chez un constructeur automobile. Quand j’ai été approché pour cette embauche, je lui en avais parlé, il me disait être d’accord avec moi que mon chemin s’ouvrait et quand j’ai reçu la proposition salariale son discours a changé, il aurait préféré que je rentre que ma place est à ses côtés.
J’en avais déjà vu des vertes et des pas mûrs avec le temps, je commençais à apprendre à faire attention à ce que je veux peu importe l’adversité, je n’arrivais même plus à envisager faire autrement que m’écouter même si la part dominée en moi se disait que peut être je devais rentrer, que j’avais fait mes preuves, j’avais même des exemples de personnes qui avaient fait le choix de partir malgré les propositions intéressantes.
J’ai tenu bon, trois mois plus tard on avait une crise monumentale, qui est partie d’un petit rien à « ça suffit comme ça tu prends déjà trop de liberté, tu prends tes dispositions et tu rentres me retrouver ». J’ai fait appel à toutes mes forces mais cette situation me dépassait. Heureusement dans mon malheur j’ai été entouré, conseillé, aidé par des personnes formidables, mes amies.
Je savais que ma mère viendrait l’été, j’avais besoin qu’elle valide mon choix de vie, elle a vu comment je vis, où je travaille, mon quotidien et m’a soutenu dans le projet qui commençait à prendre place dans mon esprit. 
Je voulais qu’il vienne me retrouver ici, j’avais toujours su en moi que c’est ce que je devais faire mais sur mon chemin j’ai appris le respect du libre arbitre, rien ne devait se faire par la force. Les choses devaient présentées de sorte qu’au final la décision soit acceptée de lui sans contrainte. C’est ce que j’ai fait quand il est venu me voir pendant ses vacances l’hiver dernier.
Je lui ai montré mon quotidien et après une énième discussion à ce sujet, il m’a dit « si dans 6 mois je n’ai rien trouvé, il faut commencer à faire tes affaires ». Mon intention était déjà si claire dans mon esprit qu’en 2 semaines un contrat de travail cadrant avec ses compétences lui était proposé. Après quelques mois c’est son autorisation de travail qui a été signé et maintenant avec son visa en poche, il sera enfin là pour la rentrée.
M’étant retournée pour voir mon chemin je me suis dit ma petite, il faut marquer le coup, il faut boucler la boucle, faire quelque chose de significatif pour toi, je savais juste que ça passerait par un voyage, la Thaïlande est l’endroit vers lequel j’ai été conduite pour terminer ce chemin et en commencer un nouveau. Je voyais aussi enfin ce nouveau cycle que j’avais vu en faisant ma numérologie de l’année, j’ai une année en 10.
J’avais envisagé à un moment de faire ce voyage sans lui en parler, je serai de retour avant qu’il n’arrive puis je me suis dit que ce n’était pas une bonne idée ce que je lui ai dit naturellement. Il n’était pas d’accord que j’aille aussi loin seule, il avait peur pour ma sécurité et quand je l’ai rassuré que tout a été pris en compte pour que je sois le plus en sécurité possible, il a commencé à m’en vouloir d’avoir envisagé de partir sans lui dire, je m’en suis excusée reconnaissant que c’est par pure honnêteté que je le lui ai avoué et que je m’étais rendue compte que j’aurais mal agi qu’à l’avenir ça ne se reproduira plus . Notre dernière conversation remonte au weekend dernier, je lui ai demandé s’il était encore fâché et en réponse il m’a dit qu’il se sentait hautement trahi en plus de toutes les autres choses qu’il m’a dite…
Est-ce que je suis triste? Je ne vais pas prétendre le contraire mais je sais aussi aujourd’hui que ce n’est pas ça qui va me faire annuler mon voyage. Cette fois ci je vais au bout et je savoure ce passage parce que je le fais pour moi, je ne vais plus culpabiliser parce qu’une personne habituée à avoir le contrôle sur mes mouvements ne sait plus à quel Saint se vouer.
« Comment tu te sens maintenant? »
Je me sens beaucoup mieux, avoir posé tout ça me fait prendre conscience d’une chose je m’aime suffisamment pour accepter de perdre une chose que je pensais ne pas pouvoir vivre sans, je sais que je ne souffre pas et que je ne souffrirais pas parce que je sais aujourd’hui que je l’aime et par amour je ferais ce qu’il faut pour ne pas me perdre.
« Bien, il a été long celui là »
lol oui en effet.
Belle journée
 

6 Commentaires

  1. crystallia

    16 août 2018 à 19 h 42 min

    Bonjour Liliane,

    Moi je pense que tu es une femme formidable, tu le sais, je te soutiens dans ton désir de t’épanouir pleinement.

    Bise ;)

    Dernière publication sur ni Ombre ni Lumière : Mea culpa

    Répondre

  2. Heleneveil

    16 août 2018 à 16 h 21 min

    Bonjour Liliane,
    Ton texte est magnifique !
    Un peu triste par parties mais ce qui s’en dégage est très beau…
    Je te souhaite un très beau voyage, que ton cœur respire le bonheur et j’ai hâte que tu nous le racontes !
    Bonne journée

    Répondre

  3. Emilie

    16 août 2018 à 10 h 55 min

    Bonjour Liliane,
    AH OUI ! je me disais bien aussi que cela devait être compliqué en lisant que tu étais mariée mais vivait seule.
    Vivre avec quelqu’un de dominateur et jaloux, j’aurais du mal car j’ai donné. Je suis partie seule une partie des vacances pendant plusieurs années jusqu’à la crise de jalousie finale qui m’a ouvert les yeux. D’une part j’aimais décider seule et d’autre part je n’aimais plus être dans une relation où je devais manipuler pour ne pas être manipulée par les besoins de l’autre. Je n’avais plus envie de faire l’effort d’arrondir les angles pour préserver l’orgueil de l’autre et apaiser ses craintes.
    Elles n’étaient pas vraiment fondées ses craintes car je ne regardais pas ailleurs et tout a volé en éclats. J’ai ramassé les morceaux pour essayer de recoller jusqu’au jour où j’ai compris ce que je voulais et attendais.
    Ame liée ou pas, j’en ai eu assez et c’était fini.
    Je sais combien il est difficile de s’aimer et maintenir une relation à distance en rassurant l’autre.
    Tu as besoin de te ressourcer et de dégager l’horizon pour que ce qui se présente à l’extérieur soit comme ce qui est à l’intérieur – Vous partirez en vacances ensemble une autre fois pour célébrer tout le chemin parcouru pour vous réunir.
    Profites bien du dépaysement

    Répondre

    • jaoni

      16 août 2018 à 21 h 58 min

      Coucou,
      Je vous remercie toutes pour vos mots, je suis très touchée.
      Je vais profiter de ce voyage pour faire du ménage dans mon esprit mais surtout passer de beaux moments.
      Je vous raconterai mon périple c’est certain :)
      Belle soirée

  4. Carène

    16 août 2018 à 10 h 45 min

    Et surtout : Bon voyaaaaaage !!! :D

    Répondre

  5. Carène

    16 août 2018 à 10 h 44 min

    Coucou Liliane,
    Une jolie histoire aussi celle-ci.
    J’aime les histoires de libération.
    Moi aussi je me suis libérée il y a peu d’une certaine emprise liée au contexte de vie. Et au vu d’autres expériences alentours, je crois bien que c’est dans l’air du temps.
    La liberté d’être est sacrée.
    Bises et belle journée à toi

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Faire respecter son indisponibilité

Bonjour, Au détour d’une remontée d’une vie antérieure parce que j’étais…