Bonjour,
 
Je suis très vite détendue et le premier nom que j’entends c’est Sehatiel.  Je suis donc sa voix qui m’invite dans ce jardin au sein de mon cœur.
Quand j’y arrive,  je suis baignée dans une lumière très présente mais douce, il y a des allés avec plein de roses de couleurs différentes,  je remarques les roses, les blanches et les jaunes.
Dans l’un des carrés de jardin, je vois l’Être assis sur un banc, il m’invite à venir m’asseoir près de lui. Quand j’arrive,  je le vois à peine, il est trop lumineux alors je me contente d’écouter.
« Tes rêves.  Tu as compris que les rêves de festin étaient liés à une recharge énergétique que tu recevais. »
Oui je me sens vraiment bien.
« Regarde, est ce que tu vois cette plante qui pousse ? »
Où ça?
« Tu ne regarde pas au bon endroit.  C’est toi la plante qui pousse, projette ta vision à l’extérieur et tu verras. »
Je le fais et je vois des scènes de cette plante qui pousse.
« Tu vois,  c’est quoi comme espèce ? »
C’est un hibiscus ( alors que je me disais que c’était une rose).
« Tu vois comment elle pousse avec moins de grâce qu’un rosier? On dirait des ronces, elle est déformée mais elle connaît le germe qu’elle porte en elle.  Elle sait que lorsqu’elle fleurira, elle n’aura rien à envier à une rose. Continue de pousser et n’oublie pas ce que tu portes en toi. »
Je me demande encore pourquoi je ne vous vois pas aussi facilement dans mes rêves lucides qu’en méditation.
« En méditation tu es dans l’accueil de ce qui viendra contrairement aux rêves lucides que tu fais par prises de conscience.  Quand tu fais une sortie astrale tu es capable de faire des appels mais parfois et très souvent tu oublies.  La méditation te demande d’être détendue alors que les sorties astrales te demandent de te mettre en action.  Tu devras apprendre à reconnaître ce qui te sied le mieux dans chaque circonstance. »
Un autre nom a résonné: Mebael.  L’Être dégageait une énergie violet foncé avec des zébrés noirs.
« Souviens toi que ce dont tu as besoin actuellement c’est de calme les choses vont se délier dans le calme. »
J’ai demandé à connaître mes couleurs mais j’ai toujours des réponses contradictoires. Par exemple Marion,  je sais qu’elle est verte de base et que pour se recharger elle a besoin de mauve,  Camille elle est bleu et vert même si après il y a d’autres couleurs qui se greffent mais de base voilà leur couleurs.  Mais moi, quelles sont les miennes ?
Mebael après un moment me prend la main et m’invite à la suivre.
« Que penses-tu de la couleur orangée de ces roses? »
Elles me rebutent un peu en ce moment.
« Et ce rose ? »
Pareil
« Et ce vert sombre? »
Je l’adore il est comme mon petit chemisier
« Et ce bleu foncé ? »
Pareil j’aime beaucoup.
« Les couleurs que tu rejettes sont celles que tu as en grande quantité et celles qui retiennent ton attention sont celles dont tu as besoin. »
Mais là on est resté sur quelques couleurs et je ne parle même pas des nuances.
« C’est vrai. Tes couleurs d’origine sont le blanc et le noir. »
Attend je crains que mon mental se soit mêlé à la conversation mais s’il en est ainsi pour mes couleurs alors je veux une confirmation,  mais je pense que je vais m’arrêter là.
Je vous remercie d’être venus à moi et merci d’être avec moi.
 
Belle journée
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Protéger son individualité

Bonjour,  Je ne sais pas si je l’ai déjà dit mais je n’aime pas la notion de g…