books-11

Bonjour, 

Quand j’ai entamé ce chemin de manière plus consciente, je voulais savoir ce que j’avais été dans les autres vies, quel avait été mon chemin jusqu’ici et la fameuse question « quelle est ma mission de vie?  » je la posais constamment. Du temps a passé, j’ai arrêté de demander parce que je n’étais pas convaincue par les réponses que j’avais de l’extérieur et par la suite j’ai eu des réponses aux questions que je n’avais pas posées.

Un matin je me réveillais avec des souvenirs de quelques visages eu de vies en vies sans trop savoir à quoi ça me sert, un soir je me couchais avec le souvenir de moi grande prêtresse des moissons venant juste de terminer un sacrifice à la déesse sur un autel maculé de sang ou une autre fois encore dans le monde d’en bas avec mes attributs de prêtresse de l’ombre, et puis cette autre fois servante de Ramsès quand j’étais chargé du service de l’eau autant celle qu’il buvait que celle pour préparer son bain, moi qui avais toujours cru que j’avais eu une incarnation plus reluisante en Egypte lol  bon j’ai espoir , il y en a eu plusieurs.

Aujourd’hui personnellement je ne vois pas l’intérêt de connaître ses vies antérieures si ce n’est pour aider à passer un cap « plus rapidement » dans celle-ci, quand j’entends par exemple hypnose régressive, je lève les yeux automatiquement au ciel. On en a tellement eu, plus d’une au moins lol et les jeunes comme les vieilles âmes confondues, nous sommes logées à la même enseigne. Vous vous imaginez un peu dans la prochaine vie essayer de vous souvenir de celle-ci? Je me suis déjà projetée et ça m’a bien fait rire.

Il n’est pas utile d’avoir les détails et je sais que la lumière se fait toujours quand le moment arrive. Il a fallut un moment (pas très long heureusement) pour comprendre que je pouvais faire mumuse avec les énergies de guérison, J’en parle dans un vieille article, je me souviens encore de Michael (Mika pour les intimes ) disant à Raphael et à Seth que je suis trop impulsive et que je vais apprendre sous HAUT CONTRÔLE loool qu’est ce que j’avais rigolé !

Je me sentais vouloir aider tout le monde, je puisais directement à la Source donc ça ne me coûtait rien, puis je ne sais pas qui la fait mon canal de guérison a commencé à puiser en moi et c’est la que le problème de recharge a commencé à se poser, comme je suis bornée, je me suis fait rappeler à l’ordre par ma reliance d’une autre dimension, il m’était explicitement demandé de respecter les enjeux d’incarnations des autres, avoir envie d’aider c’est bien mais le faire au détriment des besoins d’évolution de l’âme d’une tierce personne ça n’aide pas.

Comment savoir à quel moment agir ou pas c’est en demandant la permission de l’Âme de l’être qu’on veut aider dans certains cas, de voir au-delà de son empathie et de sa compassion, de voir si c’est juste, si les vannes s’ouvrent toutes seules sans qu’on y réfléchisse forcément  ou le » forcing » en connaissant les moyens de sa politique sinon c’est le coup de jus en retour.

Le truc qui marche au final pour moi et qui me fait vivre des expériences extra ordinaires actuellement, c’est d’être Easy like a Sunday Morning, je laisse venir sans attendre un chose en particulier et je suis toujours agréablement surprise par le contenu du paquet cadeau . Voilà, je continue à faire vivre son expérience à la Source en gardant mon individualité, en évitant du mieux que je peux un excès d’empathie qui me laisserait me fondre dans les enjeux d’incarnation des autres, c’est déjà pas mal.

Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

La maison des choix

Bonjour Où est-ce que tu m’emmènes Astriya? « Dans la dimension des possi…