sapphire_fantasy_by_astra888leddher-d6uw2nr

Bonjour,

C’est comme une histoire sur plusieurs vies. Je suis dans ma maison d’enfance et je sors à l’arrière en demandant si ma cousine a mangé le sandwich que je lui fais,  j’avais fait des courses et lui en avait préparé un super bon. La personne à côté de moi me répond qu’elle n’en est pas sûr.  Je traverse l’allée entre les maisons et vois ma petite sœur avec une de ses copines et je leur dis  » bonjour les filles! » la copine rigole parce que  je n’avais pas remarqué le copain à côté je m’excuse et la personne à côté de moi me dit que la femme qui vit dans la maison juste à côté ne veut pas que les gens s’asseyent sur sa véranda et que personne ne passe par son arrière cours.

Il y a du gravillons et il faut le contourner mais personne ne le fait.  Je vais donc m’allonger sur la véranda interdite avec des lunettes de Soleil et la femme arrive.

Bonjour la mère que je lui dis,

oui c’est ça bonjour,  j’ai déjà dit que je ne veux pas que les gens s’asseyent sur ma véranda au pire rester derrière,  ici là c’est pour mes amis qu’elle me dit en hurlant.

Stop! Je cris, elle sursaute une peu, je suis venue voir le petit ça faisait un moment.

Oui c’est ça,  mais tu peux aller derrière.

Je vois une robe longue noir avec un poitrail or accrochée à la porte ce qui m’intrigue. La personne à côté de moi me dit qu’elle est veuve et  escorte.

Mais comment ça se fait qu’elle vive encore ici alors? Elle doit avoir la côte.  Et puis je lui dis que je vais user du fait qu’elle soit une pote de luxe pour la charmer et l’emmener à se calmer un peu avec le voisinage.

Tout change, je me retrouve au milieu d’un couloir,  une autre femme devant moi et un type qui la tient par les épaules.

C’est ma femme et c’est elle le plus important et il l’éloigne.

La femme en question le sépare de sa famille,  il est riche et connu,  elle a réussi à le séparer de son propre frère.  Je suis l’homme s’éloigner avec elle et au bout d’un couloir il s’arrête, dans la cour il y’a un autobus qui fait son chargement.  L’homme sort un parapluie transparent et le donne à sa femme qui proteste en lui disant de continuer et il s’avance vers la rambarde près du lieu de chargement.  Il se tient là et le chauffeur descend,  il est un peu trapu,  c’est son frère,  il le rejoint de l’autre côté de la rambarde et les deux commencent à chanter une vielle chanson que leur mère leur chantait et qui était la preuve de leur attachement l’un pour l’autre.  La chanson est belle.

Des années semblent avoir passées, une vielle cassette vidéo passe et je reconnais le monsieur,  il est vieux maintenant,  il a toujours ses grands yeux,  il chante un jazz roots nostalgique très poignant du genre regarde où en est ma vie maintenant, son frère est mort sa femme aussi .  Ensuite je vois une autre vidéo cette fois c’est le fils du monsieur qui chante lui aussi un jazz blues avec une voix torturée qui va creuser dans les tripes.  La vidéo est en noir et blanc,  il porte un pull tricoté,  se tient devant un mur en ruine envahi de vignes.

Puis la vision redevient colorée,  nous sommes dans une grande pièce,  c’est un studio à la maison,  le style de musique des jeunes c’est la soul,  les deux jeunes frères se préparent à commencer la répétition,  la copine du frère aîné fait partie des choristes, c’est une métisse aux cheveux afro. Son copain commence au début de l’instrumental avec un beat box vraiment sexy mais quand son frère ouvre la bouche pour chanter la magie opère.  Aux premières paroles,  la fille était juste concentrée sur la mélodie et bougeait la tête mais plus ça allait plus elle comprenait qu’il s’adressait à elle.  C’était une chanson d’amour,  l’intensité de son phrase n’était dû que par les sentiments qu’il éprouvait pour elle et qu’elle commençait à voir.  Près d’elle il y avait un drapé avec des glyphes bleu ciel et l’un d’eux était deux clés croisées qui pivotaient sur elles-même à chaque mesure. J’ai senti le réveil et tout s’est envolé.

Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Justice aveugle

Bonjour, Est-ce que la pitié exclue la justice qui doit être faites ? « Qu&rsqu…