libra-clipart-criminal-justice-4

Bonjour,

Une fille s’est fait tuer, une personne insignifiante mais elle était en contact avec ce type dont le procès va commencer.

Je ne l’ai pas tué, insiste-t-il quand son avocat lui redemande alors qu’ils sont entrain de préparer sa défense.

Vous n’avez qu’à avouer, vous aurez des circonstances atténuantes et vous serez libéré, ne vous en faites pas on va arranger le coup, lui dit encore son avocat.

Dans un coup rage il fini par dire OUI JE SUIS COUPABLE !!!! Un type qui accompagne l’avocat avait sorti un magnétophone et le type a été enregistré juste à ce moment là.

Nous sommes maintenant dans un espèce de hangar avec des lumières blanches fortes, des bancs comme dans une cour de justice sont installés à distance de l’arc de cercle des juges en civil et face à eux et à l’assistance, la chaise de l’accusé et à côté de lui celle de son avocat. Je suis assise dans la rangée du fond.

Vous l’avez tué admettez le !!! Son avocat, contrairement à ce qu’ils s’étaient dit est maintenant entrain de le charger, il se défend mais elle sort l’enregistrement dans lequel il dit qu’il est coupable. Les jeux semblent fait, c’est là qu’il ressort un dossier placé à côté de lui dans lequel il y a la véritable identité des personnes qui sont entrain de le juger et notamment celle de son avocat dont il donne le vrai nom.

Je suis assise là scotchée par le retournement de situation. Je regarde sur ma gauche un homme en costume se tient debout à côté d’un autre assis. Celui qui est debout a des allures de garde du corps et quand il se décale je vois le type avec qui il parlait. Même assis je devine qu’il est grand, il est tellement propre que son éclat accentue la blancheur des lumières, il est vêtu d’un costume gris anthracite 3 pièces, près du corps, il est rasé de près, une bouche fine, une mâchoire pas très saillante mais assez visible, c’est un très bel homme qui transpire la puissance, le pouvoir.

Je commence à comprendre ce qui se passe juste à ce moment, les juges étant démasqués, il leur dit: maintenant que ça s’est fait est-ce qu’on peut me dire la vraie raison de ma présence ici ?

L’un des faux juges, une femme lui montre une photo, c’est une scène de conflit, il y a eu une explosion et pleins de débris identifiables uniquement par un expert et notre homme est l’un des rares experts sinon le seul.

On a besoin de savoir qui est à l’origine de ça.

Il regarde la photo et sur le bas il y a un espèce de casque avec un bouton métallique dessus.

C’est un moineau! dit le monsieur,  il le regarde tous comme pour dire explique et il continue en disant: dans les prisons certains sont pris à part et on leur colle ça et ils deviennent des moineaux. Au Burundi, des hommes sont entraînés au combat dans des… (je vois un grotte dans mon esprit) et là bas toutes les femmes sont nues, c’est pour endurcir les hommes ainsi ils ne se laisseront pas tenter au combat, les femmes quand elles, elles doivent…. OH NON!!!!!!MESSAGE WHATSAPP QUI ME RÉVEILLE

Toutefois je comprends que c’est l’homme mystérieux à côté de moi qui a filé le dossier à l’expert pour qu’il démasque ces gens. Son homme de main venait lui confirmer que le boulot était bien fait.

Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Bien manœuvrer dans la grotte

Bonjour, Ariel, j’ai besoin de toi est-ce qu’on peut parler ?  « Si…