secret_door_by_screemgirl-d5rd7h4

Bonjour,

Je me suis retrouvée dans une rue piétonne en pente pavée de marches.  Sur ma gauche,  il y’avait deux hommes.  Il y’avait une interdiction d’enduire les rampes en bois de cire, alors l’un des messieurs en mettait sur un petit chien empaillé au bout de la rampe ce qui au final détériorait l’objet puisqu’il lui arrachait les poils.

Sur la rue un peu plus bas il y’avait une fille qui s’apprêtait à dormir en pleine route dans un creux. J’ai suivi les deux hommes jusqu’à ce qu’ils arrivent au niveau de la jeune fille pour leur dire d’arrêter de mettre de la cire que ça abîmait les objets.  La jeune fille s’est relevée et nous avons remonté les marches ensemble.  Nous avons passé une porte toujours en critiquant l’acte du type avec sa cire. Nous avons par la suite atteint un couloir et quand je me suis retournée vers la porte derrière nous,  il y’avait dehors des créatures bizarres avec un oeil. La drôle de cire avait fait ça selon moi.

J’ai ouvert la porte et il y’avait un petit garçon qui présentait un papier devant moi avec les exigences du commanditaire pour le libérer. Il les relisait en me disant que c’est le monsieur qui lui a dit de lire ça.  Sans vouloir le tirer de force du monde dans lequel il était,  je l’ai attiré de mon côté de la porte et là je lui ai dit et si c’est moi qui t’enlevais ? Ensuite je l’ai attrapé par le bras et nous avons traversé le couloir en courant,  il fallait que je le cache, le monsieur ne devait pas le retrouver. 

Je l’ai mis dans un coin et j’ai dévalé des marches qui donnaient à un restaurant. J’ai repéré des personnes de mon équipe,  il fallait maintenir un homme qui se faisait passer pour un serveur loin des escaliers qui menaient aux enfants.  Un travail très synchronisé était en place, il fallait identifier l’intrus très vite. Le restaurant était bondé et les clients ne semblaient se rendre compte de rien. En surveillant la salle alors que c’était le moment de servir le dessert, j’ai repéré un type entrain de prendre une assiette servie par un membre de mon équipe, il était maintenant entrain de se diriger vers les marches quand j’ai crié aux autres c’est lui! Et là j’ai couru pour l’intercepter,  lui arracher le plat des mains. 

Il m’a échappé et les autres étaient déjà derrière lui à courir entre les tables jusqu’à cette section VIP dans le restaurant où j’ai vu une personne qui nous aidait, il bloquait les accès et moi je n’arrêtais pas de lui demander: qui es tu? Mais t’es qui toi? Il était beau,  très beau et fort. J’ai ensuite pris les escaliers il fallait changer les petits de planque. Quand je suis arrivée à leur niveau,  j’ai surpris deux petites entrain de se bécoter, pas très charmant tout ça, je leur ai dit que ce n’était pas le moment et nous avons pris le couloir au pas de course, remonté les marches à bout de souffle.

Nous étions entrain de déboucher sur un balcon quand je les ai stoppé pour que ceux qui étaient déjà en haut reviennent trouver les autres sur le palier inférieur.  C’est là que je me suis retrouvée devant un paradoxe. Je pensais que les enfants proches du balcon était devant moi alors qu’en fait leur marches étaient parallèles à celles de ceux qui montaient et moi j’étais au dessus.  Nous sommes tous redescendues,  ils avaient faim et soif, les autres membres sont arrivés,  ont fait une mauvaise blague sur le fait qu’ils avaient oublié de prendre à manger avant de sortir des gamelles pour tout le monde. Ha je suis fatiguée ! Ai-je dit à la religieuse à côté de moi et elle de me répondre,  quand ça m’arrive je laisse aller.

Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

De la nécessité de gérer son effort

Bonjour,  Première course à pied, 5km en 40min… Bon je pense que ça ne souffre d&rsq…