71251-landscape-road-lights-DeviantArt-mountain-748x421

Bonjour,

Je suis dans une voiture, je lui fais un Skype mais je dois descendre. Le Skype que je fais est tendancieux mais je ne peux pas le terminer pour en diminuer l’effet, je suis donc anxieuse. Je sors de la voiture, elle est garée devant un bâtiment avec des escaliers à l’avant, il ressemble au bâtiment principal de mon école en licence, il fait nuit  des lumières sont allumées à l’extérieur.

Je vais sur la droite dans le secteur de ma deuxième année et je le vois qui discute avec un gars, sans l’avoir calculé je le frôle de mon épaule sur son bras gauche, je vois qu’il tourne la tête vers moi en pinçant légèrement les lèvres mais je ne me retourne pas pour croiser son regard. Je ressors de la classe quelque secondes après, je repasse devant lui, je suis maintenant à quelques pas en avant, il m’appelle, Lili ! Lili ! Je me retourne en répondant oui ?!  Attend on va le faire ensemble, tu prends ça, en m’indiquant une voiture en boîte automatique ressemblant à une twingo, je vais prendre la mienne que je vais aller garer plus haut on y va ensemble et on redescend ensemble dans la tienne.

C’était clair, nous sommes allés vers nos véhicules respectifs, le mien a changé de forme, il y’avait une scelle et des pédales pour caler mes pieds, il m’a aidé à m’y installer, on s’est donné un point de rendez vous. Je décolle avec mon engin, je vais pas très rassurée, je traverse la route sans grande conviction, arrivée de l’autre côté, je m’élève dans les airs et je fonce. Je vais vite, je dois slalomer entre les maisons et bifurquer à des carrefours mais chaque fois j’arrive trop vite, je prend des murs, à un autre endroit je prend le carreau d’une porte fenêtre je ne m’arrête pas, je continue.

Je suis perdue entre les maisons, j’entre dans une en pensant trouver un chemin vers le lieu de rendez-vous, mais ces escaliers conduisent à une impasse vue d’en haut, je passe devant un bébé entrain de prendre son bain dans une baignoire, c’est son père qui s’occupe de lui, je fini pas demander mon chemin. Comment je fais pour retrouver la route d’en bas ? Ah mais vous êtes loin vous êtes trop en haut, vous voyez le chemin de fer est trop près, il doit être en face de vous, c’est comme ça que vous saurez que vous êtes entrain de retrouver la route que vous cherchez.

Je redescend alors, j’avance plutôt bien parce que je croise une personne que j’ai vu en montant, j’approche un carrefour avec des fast-food, ce sont des grecs et je vois ma belle mère qui remonte. Je ne veux pas qu’elle me voit, je vais sur ma droite, il y a des boutiques, elles sont étroites et pas très achalandées, on vend des rajouts dans celle dans laquelle j’entre pour me cacher, elle par contre entre dans le salon de coiffure juste à côté.  Je me retourne sans dévoiler mon visage de l’autre côté et je m’en vais. Je m’inquiète, je suis entrain de prendre trop de temps pour rallier le point de rendez vous, maintenant je suis au pas de course sur une route je vois le point de rencontre au loin juste après un endroit appelé Rosa Parks.

Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Besoin de silence

Bonjour,  Ça y est nous sommes mercredi, je ne sais pas pour vous mais moi j’ai ress…