43851a7e35f56e7afcc6693c52de9131

Bonjour,

Un homme vêtu d’une tunique verte avec des décorations dorées et une ceinture bande noire monte des escaliers en bois vers moi. Je suis avec une autre personne.

« Je veux le papyrus » exige-t-il

Il n’est pas ici, lui répond-je et puis vous n’avez rien à faire ici continue-je.

L’homme se met en colère

« Je reviendrai, je suis le maître de ces terres, les chevaux m’appartiennent »

Il redescend les marches, atteint la porte d’entrée au bas de l’escalier qu’il traverse. Tout de suite après ça la femme qui est à côté se précipite au pied de la rampe de l’escalier et soulève une planche sous laquelle était cachée un livre avec une couverture rouge dure et des pages dorées pleines de schémas éparses, c’est le papyrus…

Je lui fais signe de faire attention parce que je remarque que notre visiteur mécontent est toujours sur le pas de la porte et nous espionne. À peine le papyrus remis dans sa cachette je vois que la porte s’ouvre et un type vêtu comme un soldat entre tenant dans sa main gauche quelque chose enflammée,  l’homme en colère dit derrière lui puisque vous ne voulez pas me donner le papyrus tout va brûler.

Juste au moment où le soldat lance le truc enflammé sur une boule dans le  coin en face à la porte, je bondi pour la prendre et la jeter au loin dehors mais un barrière invisible au niveau des jambes m’empêche d’aller loin et la gravité est très forte je n’arrive pas à jeter la boule loin. Par la suite je pousse la barrière le plus fort possible et elle s’étire vers l’avant en même temps que j’avance ma jambe, je touche la boule et ensuite quand j’essaie de la pousser plus loin le soldat m’en empêche à deux fois.

Devant moi il y a maintenant une table de festin médiéval et l’homme en colère est assis en maître des lieux. Je me redresse et j’enjambe l’obstacle invisible au niveau de mes jambes que j’ arrive à voir maintenant, il est d’un vert électrique brumeux. Quand j’arrive à passer un pied, je le regarde, il est surpris il ne contrôle plus le sort sur cette énergie destinée à m’empêcher d’avancer, je passe le second pied et je monte sur la table, il est effrayé, je lui donne plein de coups, j’ai pris le dessus sur le magicien sombre dans le même temps la boule prête à exploser se désactive.

Dans un dernier regain de force et dans le désespoir, il dit le cœur dans l’autre monde est détruit, je vais donc détruire celui dans ce monde, il sort un pistolet automatique et le pointe dans une direction. Je panique je ne sais pas qui est visé je regarde partout et je vois une jeune fille qui sort de l’ombre avec des choses à servir, elle s’avance tranquillement et passe devant la table et juste quand elle est devant moi je dis Mingh wu, c’est son nom et surtout c’est le cœur en question.

Je saute sur elle pour la mettre à terre juste à temps parce que le coup de feu suit immédiatement. Ensuite je l’agrippe sous moi entre mes jambes, elle ne touche plus le sol et je me met à courir hors du champ visuel du tireur, nous arrivons à nous éloigner et quand nous passons le portail qui ici est semblable à celui de la base, je m’arrête pour regarder derrière un homme noir crâne rasé barbe épaisse qui court derrière nous, il nous accompagne et il me cri court, je me saisi de la fille et je m’élance.

Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Le temps passe si vite…

Bonjour,  Je regardais le profil d’une petite cousine sur Facebook et je n’arr…