850_400_vias-astral-vetor

Bonjour,

Ce mois je vais davantage partager mes rêves spirituels et mes sorties astrales. S’il y’a une chose que j’ai apprise sur mon chemin c’est que les rêves sont porteurs de tellement d’informations, tant qu’on sait les comprendre, ils sont d’un grand apport.

Je suis dans un engin qui traverse l’eau, une personne dit qu’on va dans le monde de l’eau sous l’eau. En effet on atteint un niveau d’eau sous les eaux qui change de pression, on est arrivé. Ils nous emmènent dans un bureau et nous explique qu’on doit prendre contact avec un détenu des enfers il est dans les tréfonds mais il y’a des règles à respecter pour ne pas exploser notre couverture, ici il n’y a pas de marques d’amour ni d’affection pas de compassion, une forme d’amour serait de dire à une personne  » tu m’agaces ».

Mon coéquipier ne semble pas m’apprécier il me reproche d’être envoyé par le Vatican en me montrant mon badge je lui réponds que je préfère être envoyée par le Vatican que par la rose croix. Il s’élance dans le couloir, il connaît visiblement les lieux ce qui n’est pas mon cas. Il prend l’ascenseur qui se referme devant moi sans m’attendre, il y’a un autre juste à côté avant d’y monter je vois un homme à terre qui a du mal à se relever il semble avoir reçu des coups, comme je ne sais pas à quel étage mon coéquipier est parti je me risque une question, le type me dit qu’il est parti de l’autre côté, il a l’air sonné heureusement que je me souviens qu’on a dit d’aller dans les tréfonds.

J’entre dans l’ascenseur il y’a deux numéros, le 1 et le 9. Ici les choses sont à l’envers, n’empêche je suis quand même surprise de voir qu’on descend très vite pour aller au 9 ième sous terre. Quand j’arrive en bas la porte s’ouvre sur une rue de vieux quai, je dégage une lumière dorée, je comprends pourquoi je dois garder le badge qu’on m’a remis le plus près de moi ça m’empêche de luire ici.

Il est où mon coéquipier? J’ai pas envie de rester longtemps dans le coin, il y a du monde sur ma droite, une sorte d’estrade il y a un écran un peu plus loin, une personne dit voyageur elle est là et je vois mon coéquipier qui se lève d’une place pour venir me retrouver. Je suis furax je le pousse vers un mur et je lui cri presque qu’il est malade. Il ne semble pas mal le prendre, il m’entraîne avec lui, il est temps de se mettre en route on va prendre une porte qui donne sur des escaliers mais je remarque une jeune fille pas loin dans un groupe, j’ai peur qu’elle nous ait repéré, mon coéquipier le comprend alors nous agissons le plus normalement possible admis ici.

Aux bas des escaliers sur la gauche il y a ce qui ressemble à un jardin, il est complètement flétri, une grille au loin, nous y sommes presque, » viens suis moi c’est par là  » me montre mon coéquipier. Nous allons vers la grille mais il faut que notre complice de l’autre côté nous passe la clé, ça prend du temps et notre manège attire l’une des filles, alors je joue la carte du câlin entre amoureux, elle continue son avancée vers nous, elle vient s’asseoir sur le muret et propose d’appeler sa cousine pour que nous nous amusions ensemble, je la rabroue et lui dis de partir.

La scène se modifie, nous sommes toujours dans le jardin flétri cette fois avec un père une mère un nourrisson et un jeune fils qui est notre complice. Les 4 sont des pensionnaires des enfers mais notre complice est différent, il éprouve de la compassion. Que fait un nourrisson aux enfers ? On essaie toujours de ne pas se faire remarquer ni par notre attitude ni par notre langage. Je vois que nous sommes entourés de montagnes verdoyantes, je soupire, le petit essaye de manger une banane, et ça commence à se gâter quand notre complice dit un truc du genre je suis désolée pour ce qui vous est arrivé en s’adressant à son père qui lui répond tu m’agaces. Les enfers tremblent, il y a des failles causées par des attitudes comme celle du jeune homme.

Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Les combats inutiles

Bonjour,  Une brise, une douce brise… C’est ainsi que je veux sentir cette vie…