archangel_michael___gods_protector_by_enkrat-db820sg

Bonjour,

J’étais plutôt contente de ma méditation de ce matin-là.  Je commençais comme d’habitude à m’inquiéter de mon inefficacité des derniers jours.  Je sentais un nouveau changement,  mon corps s’arrimait à de nouvelles énergies et ça me mettait dans un inconfort que je ne supportais pas bien. La veille Michael me disait de garder patience et d’accepter le changement qui se produisait en moi,  que l’inconfort ne durera pas.

J’ai eu connaissance d’une école de magie en ligne et évidemment j’ai été tout de suite emballée. J’ai même commencé à lire toutes les consignes, ce que je ne fais pas souvent mais  j’étais si fatiguée que le sommeil a eu raison de mon élan. En fait depuis quelques jours j’avais envie de plus et ce cours était arrivé et j’étais contente de le commencer. Le matin j’ai donc demandé au cours de ma méditation si le faire était une bonne idée.   

Après m’être détendue par la respiration,  Michael m’a demandé de visualiser une toile blanche autour de moi comme une sphère ouverte en haut me laissant voir le ciel et en bas me laissant voir la terre. J’étais au milieu vêtue d’une tunique blanche. Tout d’un coup il a commencé à pleuvoir et la toile a été éclaboussée de terre en plus d’être mouillée. Mes pieds étaient sales et ma tunique aussi a été éclaboussée. J’ai entendu la voix de Michael avant de le voir.

« la pluie n’est pas bonne pour tout le monde. » Il me souriait. 

« Je ne veux pas que tu fasses ce cours de magie, nous ne voulons pas que tu fasses ce cours de magie, tu n’en as pas besoin,  tu as la magie en toi,  tu es la magie. Je veux que tu te fasses confiance pour savoir trouver tout en toi. Je ne veux pas que tu entres dans un moule, je veux que tu sois universelle. Même tes pieds qui semblaient avoir la même couleur que la terre sont salis par elle. Les mots ne te viendront pas seulement de tes rêves ou de la méditation,  écrit les,  laisse toi aller,  laisse les venir, laisse remonter les mots.Viens on va à la Hutte, Elle veut te voir. »

Il m’a pris la main et nous serons sommes arrivées tout de suite devant le pont que nous avons traversé non pas sans se faire des blagues.  Arrivée devant la Hutte, j’ai frappé à la porte et j’ai entendu « Entre mon enfant ».

Elle a remarqué la boue sur mes pieds et le bas de ma tunique. Je lui ai dit que j’étais avec Michael et avec sa main elle a fait disparaître toutes traces de boue.

« Tu veux de la camomille ? « 

Je ne pense pas avoir répondu. Elle m’a prise la main en disant « vient on va à la prairie. »

 Tout de suite nous étions dans un vaste étendu de prairie,  au loin il y avait des arbres,  l’herbe était bien coupée et il y’avait beaucoup de dénivelés.  Nous sommes sur un terrain de golf lui ai je dit.

« Oui c’est ça.  Pour que le joueur atteigne le trou il doit y aller étape par étape mais c’est la première qui est la plus importante car il doit se rapprocher au maximum de la cible en évitant les obstacles,  c’est celle pour laquelle il met le plus d’effort s’il veut éviter de faire trop de coups,  il doit envoyer son premier jet très loin le plus proche de la cible. Tu as commencé à découvrir ce que tu es capable de faire mais il faut travailler,  tu n’as pas d’interrupteur qui va déclencher toutes tes fonctionnalités,  accepte de travailler un peu, donne le coup de cravache qu’il faut pour te rapprocher de ta cible. Laisse tout remonter. »

Nous sommes revenues dans la Hutte. 

« Je te donne la beauté,  la grâce »

… (j’ai encore oublié le dernier) Elle m’a pris dans ses bras avec beaucoup de douceur, 

« soit moins bornée avec Michael même comme nous savons tous les trois pourquoi tu fais ça, »

Nous nous sommes esclaffées parce que j’aime entendre Michael et chaque fois que je fais ma tête de mule il me parle. Il est arrivé et nous sommes sortis. Dehors j’ai vu une femme et j’ai pensé à Abundentia,  je lui ai demandé de laisser couler l’abondance sur moi. Michael et moi sommes partis. Arrivé de l’autre côté du pont,  nous nous regardions,  je lui ai dit que je l’aime il m’a répondu je t’aime mon enfant.

Je t’aime vraiment beaucoup Michael

« Moi aussi, passe une belle soirée »

Belle journée

2 Commentaires

  1. jaoni

    21 août 2018 à 10 h 40 min

    :)
    Belle journée

    Répondre

  2. Celia

    21 août 2018 à 0 h 22 min

    Coucou,
    Ohhh… C’est vraiment un bel article, il me touche.
    Bises

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

La peur du temps qui passe

Bonjour,  « Viens, parlons » m’invite Amael  Comment réagir de…